à 
Prix: Entrée libre
Amphitheatre (salle 1035)
5155, chemin de la rampe
Montréal (QC) Canada  H3T 2B2

Conférence de Louis Harbour du Département de physique de l'Université de Montréal et candidat au doctorat (groupe de Laurent Lewis).

Résumé:
La matière dense et chaude (MDC) est définie comme un système d'atomes où la densité est similaire à un solide standard, mais où la température atteint des valeurs extrêmes tel un plasma. L'intérêt émergent pour la MDC provient de la récente possibilité d'en créer expérimentalement en laboratoire à l'aide de puissants lasers à rayon X. La MDC a d'importantes implications pour l'étude de la fusion à confinement inertiel ainsi que pour celle des objets célestes tels que le coeur de planètes géantes. Située à la limite entre la physique des solides et des plasmas, il est généralement impossible d'utiliser les approximations et les modèles de ces deux disciplines pour décrire la MDC. De plus, les calculs purement ab initio, utilisant la théorie de la fonctionnelle de la densité (DFT) conjointement à des simulations de dynamique moléculaire (MD), sont extrêmement exigeants d’un point de vue computationnel dans le régime de la MDC ce qui limite leurs utilisations.

Pour surmonter ces contraintes, nous avons utilisé un modèle de pseudo-atome neutre (NPA), basé sur la DFT, qui permet un calcul rapide et efficace des propriétés de la MDC. Un atout important de ce paradigme est son applicabilité à des systèmes où la température des électrons peut différer de celle des ions puisque la MDC créée en laboratoire est généralement hors d'équilibre. La viabilité du modèle NPA est démontrée en comparant ces prédictions avec des calculs ab initio DFT-MD et avec l'expérience pour deux cas particuliers de MDC.

Cette conférence est présentée par le RQMP Versant Nord du Département de physique de l'Université de Montréal et de Génie physique de la Polytechnique.

Modèle de pseudo-atome neutre pour l'étude de la matière dense et chaude
Consulté 9 fois

Modifier