Toute la journée
Prix: Gratuit
Salon François Chevrette
3101 Chemin de la Tour
Montréal

Le CRDP a la plaisir de vous présenter le colloque international  « Approches critiques et rénovation créative du droit, de Gramsci à Edelman en passant par Gurvitch ».

Cette heureuse rencontre scientifique aura lieu le 31 mars 2017 de 8h00 à 17H30, salon François Chevrette, pavillon Maximilien Caron, UdeM.

Le Professeur Jacques Frémont nous fait l’honneur d’animer les travaux notamment en sa qualité d’ancien doyen d’une faculté de droit. Sa fonction est de rappeler, si nécessaire avec force, que le but premier de l’événement est de proposer des pistes concrètes pour la rénovation de l’enseignement du droit au quotidien.  » Oui, mais qu’est ce que je fais avec ces analyses dans mon cours de droit de la famille, lundi matin ? (ou de droit des biens, droit constitutionnel etc.) « . L’événement permettra de créer des ponts concrets entre la recherche critique croissante et l’enseignement des classiques du droit au premier cycle.

Le colloque réunit des exégètes passionnés des sommes critiques d’auteurs tels que Antonio Gramsci, Bernard Edelman, Georges Gurvitch, Louis Althusser, Evgueni Pachukanis etc. Ils proviennent des universités de Mc Gill, Laval, Sherbrooke, UQAM, U Ottawa, U Sao Paulo, U Cergy Pontoise, U Paris 1 Panthéon-Sorbonne et s’associeront à des chercheurs de l’UdeM.

Un cocktail sera servi pour clore joyeusement nos travaux.

COMITÉ ORGANISATEUR:

Violaine Lemay, Finn Makela (UdeS),  Alessandra Devulsky (USaoPaulo) et  Garance Navarro-Ugé  (Paris1 Panthéon-Sorbonne/EHESS) [email protected]

UN BUT: LA RÉNOVATION CRÉATIVE DE L’ENSEIGNEMENT DES CLASSIQUES DU DROIT (obligations,  famille, constitutionnel…)

Plusieurs des meilleur(e)s chercheur(e)s aux études supérieures sont fortement attiré(e)s par les approches critiques, mais elle/ils subissent alors une pression centrifuge, les milieux juridiques classiques, dans leurs relations troubles avec l’establishment et le capital, n’y étant pas toujours favorables. Nos jeunes juristes engagé(e)s découvrent alors avec délectation les sciences politiques, la sociologie et la philosophie du droit, les approches féministes et marxiennes, etc. Tant et si bien que, dans le milieu facultaire québécois, si particulier en termes d’ouverture officielle à l’interdisciplinarité dans les études supérieures en droit, trop de chercheur(e)s critiques finissent par se désintéresser  de la formation des juristes au premier cycle, devenue pour eux synonyme de poncif conservateur.  Par défaut, la formation des juristes et la transmission des classiques (obligations, biens, constitutionnel et administratif, etc.) demeurent pratiquement complètement déterminées par la tradition juridique classique, ses usages, ses défenseurs et ses conservatismes. La critique se fait alors tristement excentrique, s’exilant elle-même de la puissante reproduction idéologique qu’opère cette formation.

UN APPEL DE SOLIDARITÉ INTERGÉNÉRATIONNELLE

Ce colloque a pour but de construire des ponts entre les passions critiques des jeunes docteurs et le poste de professeur de droit qui, le plus souvent, leur échoit ensuite. Il est possible d’enseigner le droit des contrat, le droit des biens, le droit constitutionnel etc. d’une façon aérée, intellectuellement exaltante.  Cependant, laisser la relève toute seule, dans cette construction de sentiers nouveaux, n’est pas la meilleure voie. Les jeunes en début de carrière sont paniqués par la charge. Ils n’ont pas toujours le recul nécessaire pour trouver rapidement des solutions, ni la sérénité nécessaire pour oser.  Dans cet esprit, ce colloque convie des universitaires d’expérience tout autant que des acteurs de la relève à réfléchir et à inventer, dans une élan de solidarité intergénérationnelle, les voies d’un droit rénové « tranquillement », doucement et facilement, un concept alternatif à la fois…

Programme scientifique

Animateur: Jacques Frémont (UOttawa)
Partipants confirmés: Jacques Frémont (UOttawa)Alysson Mascaro (USao Paulo, Brésil), Jacques Commaille (ENS Cachan—à distance), Carlos Miguel Herrera (UCergy, France), Karim Benyekhlef (UdeM) Bjarne Melkevick (ULaval), Jean-Guy Belley (UMcGill), Étienne Berthold (ULaval), Rémi Bachand (UQAM), Marie-Neige Laperrière (UQTR), Olivier Barsalou (UQAM), Michael Picard (UQAM), Charles Tremblay-Potvin (ULaval)

Voir l’intégralité du programme ici

Inscriptions

Inscriptions sur le site de Violaine Lemay.

Formation d’un dispensateur reconnu aux fins de la formation continue obligatoire du Barreau du Québec pour une durée de 4h00.
Une attestation de participation représentant  de 4h00 de formation sera transmise aux notaires.

Approches critiques et rénovation créative de l’enseignement du droit: de Gramsci à Edelman en passant par Gurvitch
Consulté 46 fois

Modifier