à 
Prix: Entrée libre
Local C-2059
3150, rue Jean-Brillant
Montréal (QC) Canada  H3T 1N8

Conférencier invité : Julien Larregue


Julien Larregue est post-doctorant à la Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences (UQAM). Ses recherches portent sur l’évolution historique de la discipline criminologique depuis la seconde moitié du XXème siècle, ainsi que sur les usages de la génétique et des neurosciences en sciences sociales.


Résumé de la conférence


On assiste, dans la criminologie états-unienne, à un retour fracassant des théorisations biologiques du crime, qu’elles fassent intervenir les gènes, le cerveau ou encore les hormones.


La première partie de cette intervention sera consacrée à une analyse socio-historique du développement de la criminologie dite biosociale des années 1960 à nos jours, en démontrant notamment que le retour de la biocriminologie participe d’un mouvement d’autonomisation progressive du champ criminologique vis-à-vis de la sociologie.


On verra dans un second temps que ce programme interdisciplinaire est confronté à un certain nombre de difficultés matérielles et sociales, en particulier s’agissant de l’accessibilité aux données génétiques et neuroscientifiques, tant et si bien que les criminologues biosociaux sont contraints de recourir à des méthodes progressivement délaissées par ces disciplines.


Information


Conférence organisée par le Centre international de criminologie comparée

Antisocial. Le retour des théories biologiques du crime aux États-Unis
Consulté 3 fois

Modifier