à 
Prix: Gratuit
Amphithéâtre Justine-Lacoste-Beaubien
3175, Chemin de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (QC) Canada  H3T 1C5

Conférence scientifique | Centre de recherche du CHU Sainte-Justine

Titre :
VSTM2A, un nouveau facteur contribuant au développement des cellules adipeuses

Conférence de Mathieu Laplante, PhD, professeur, Faculté de médecine, Université Laval, Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et pneumologie de Québec (CRIUCPQ).

Résumé :
L'obésité est intimement liée au développement de plusieurs maladies incluant le diabète de type 2, la résistance à l'insuline, les dyslipidémies et les maladies cardiovasculaires. D’un point de vue thermodynamique, l’obésité se développe lorsque l’apport en énergie excède la dépense énergétique. Bien que la progression de l'obésité observée dans nos sociétés soit en majeure partie causée par des changements de nos habitudes alimentaires et de notre activité physique, plusieurs études d’héritabilité montrent une contribution importante des gènes dans le développement de l’obésité.

Ainsi, les êtres humains ne sont pas tous également susceptibles à devenir obèse. Dans ce contexte, une meilleure connaissance des mécanismes moléculaires régulant la capacité de différents individus à accumuler des graisses pourrait permettre de développer des outils pour réduire l’obésité et des pathologies associées. Nous connaissons aujourd’hui relativement bien la cascade signalétique permettant à des préadipocytes de se différentier en adipocytes et d’accumuler des lipides. Malgré des progrès significatifs réalisés ces dernières années dans la compréhension des mécanismes menant à la différentiation terminale des adipocytes, plusieurs questions importantes relatives à la biologie des adipocytes demeurent sans réponse. Entre autres, nous ne savons toujours pas quels sont les principaux éléments moléculaires définissant l’identité et le potentiel adipogénique des préadipocytes. Au cours des dernières années, nous avons identifié une nouvelle protéine (VSTM2A) jouant des rôles clés dans le développement précoce des cellules adipeuses. Lors de cette présentation, je vais revoir cette découverte et discuter des nouvelles avenues de recherche découlant de ces travaux.

Un nouveau facteur contribuant au développement des cellules adipeuses
Consulté 2 fois

Modifier