à 
Prix: Entrée libre
Salle 3110
2940, chemin de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (QC) Canada  H3S 2H4

Une conférence de Christian Delécluse, professeur invité au premier volet de l'atelier triptyque du trimestre de l’hiver 2018.

La lumière est souvent envisagée en architecture dans une perspective fonctionnaliste : on éclaire pour améliorer le confort de l’usager. Malgré l’invention du concept « d’ambiance lumineuse », censé encourager une approche plus sensible de la lumière, les architectes délaissent souvent son potentiel esthétique et symbolique. Du côté de l’art contemporain, au contraire, on constate que certains artistes, à l’instar de James Turrell, se sont emparés de la lumière pour en faire leur médium d’expression privilégié. La lumière est souvent l’élément central des installations artistiques qui explorent les perceptions du visiteur.

Matériau de construction d’espace incroyable, la lumière est d’autant plus étonnante qu’elle est invisible à nos autres sens et nous paraît donc immatérielle. Son comportement échappe à notre entendement : la dualité onde corpuscule de la lumière, à l’origine de la découverte de la mécanique quantique, contredit notre expérience intuitive du réel et bouleverse notre conception du monde matériel. En nous reliant à ce qui nous entoure, du plus proche au plus éloigné comme les étoiles, la lumière voyage dans le temps et participe à la construction de nos représentations du monde. De fait, elle occupe une place centrale dans l’imaginaire occidental et dans de nombreux récits mythologiques fondateurs.

En suivant un parcours croisé entre l’art et l’architecture, entre l’Orient et l’Occident, entre la science et les mythes, nous convoquerons la figure de l’alchimiste et celle du cyborg. Illustrant notre discussion d’exemples de projets pensés pour et par la lumière, nous proposerons une vision de la lumière comme l’élément constitutif du regard, dans toute la polysémie du terme. En considérant l’architecture comme une œuvre de pensée, nous penserons le rapport à la lumière comme l’incarnation de métaphores archaïques qui se perpétuent dans l’imaginaire technologique.

---

Christian Delécluse est artiste et enseignant/chercheur en architecture et arts numériques. Il a été professeur à l’École spéciale d’architecture de Paris de 2006 à 2016 et chargé de cours au département d’arts plastiques de l’Université de Paris de 2013 à 2016.

---

Autres conférences offertes par les professeurs invités de l’atelier triptique :

-5 février : Beisi Jia (Hong Kong)
-19 mars : Jean-Marc Weill (France)

Lumière et ténèbres, au-delà des lieux communs de l’art et de l’architecture.
Consulté 88 fois

Modifier