à 
G-415
2900, chemin de la Tour
Montréal (QC) Canada  H3T 1J6

Conférence de Jean-Pierre Blanchet (Université du Québec à Montréal)

Dans l’étude de la structure de l’espace-temps, on emploie communément des maillages à discrétisations triangulaires. En particulier, la méthode CDT (Causal Dynamical Triangulation) développée en 2004 par l’équipe de Jan Ambjørn de l’Institut Niels Bohr à Copenhague a montré par des simulations numériques que la dimensionnalité de l’espace-temps converge vers 4D conformément aux observations. Afin d’explorer la physique à l’échelle de Planck, on développe un modèle simple de populations quantiques dont les surfaces élémentaires sont des triangles équilatéraux et les volumes correspondants sont des tétraèdres où les arêtes ont une longueur de Planck. Suite à l’hypothèse de Planck E=nhv, on définit les quanta comme des entités physiques en 4D ayant une unité d’intensité 1 h et une unité d’extension 1 longueur de Planck. À partir de ce modèle de base et des postulats de causalité et de finitude, on explore les fondements de la physique sans présumer a priori d’aucune autre constante, aucune variable, aucune loi ni aucun principe. On en déduit que la dynamique suit une loi de populations structurées dont les solutions sont conformes aux mécaniques quantiques et classiques selon des régimes respectifs. Dans ce séminaire, on s’attardera particulièrement aux implications de ce modèle de la Dynamique de Populations Quantiques (DPoQ) sur l’origine des générations et de la masse des fermions. En particulier, les symétries du modèle DPoQ impliquent l’existence d’une nouvelle particule de la famille des fermions dont la masse serait légèrement au-dessus de 100 GeV, proche du boson de Higgs, et dont les propriétés s’apparentent à celles de l’hypothétique WIMP responsable de la masse sombre (CDM) observée dans l’univers.

Cette conférence s'adresse à tous, y compris les professeurs, les chercheurs et les étudiants des trois cycles.

Le café est servi à partir de 11h20.

Physique à l'échelle de Planck à l'aide d'un modèle simple basé sur une dynamique de populations quantiques - Jean-Pierre Blanchet (UQAM)
Consulté 570 fois

Modifier