à 
Prix: Entrée libre, inscription requise
Amphithéâtre 3110
2940, chemin de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (QC) Canada  H3S 2H4

Qu’entend-on par structure hybride? C’est la question à laquelle l’architecte et ingénieur, Jean-Marc Weill, se propose de répondre à travers des exemples de réalisations opérationnelles et en abordant l’utilisation en architecture de structures hybrides sous l’angle de l’association de matériaux hétérogènes, de la réversibilité des constructions et de la ré-utilisation de systèmes constructifs.

Aujourd’hui la singularité du projet d’architecture et la précision des performances qui lui sont imposées conduisent de plus en plus souvent à une réinvention et même à une fusion des connaissances globales et locales. De cette hypothèse naît une nouvelle pratique méthodologique : l’hybridation des connaissances appliquée à la conception des solutions techniques pour l’architecture et par exemple à la définition de l’ossature du projet.

Une nouvelle pratique opérationnelle a émergé : la valorisation de l’enracinement local des projets d’architecture à partir du moment où ils sont en étroite collaboration avec leurs clients, les  fournisseurs et les contextes locaux, tout cela visant à l'amélioration du savoir-faire technologique et de production. Cette vision, simpliste en apparence, peut être dépassée dès lors que nous considérons que ce transfert de connaissances est un processus dont la complexité spécifique réside dans le besoin de transmission entre des domaines très différents.

La série des conférences B.E.S.T. organisée par l'École d'architecture de l'Université de Montréal est rendue possible grâce au « Fonds Tremco ». Portant sur l’architecture et le développement durable, cette nouvelle série a été lancée le 29 septembre dernier devant une salle comble, par la présentation de l’ingénieur climatique Erik Olsen qui traitait des espaces tampons, ce qui confirme l’intérêt pour de telles thématiques tant chez les étudiants que les professionnels.


Étaient présents lors de la première conférence B.E.S.T. (dans l’ordre habituel) :
François Barnabé-Légaré adjoint au directeur – Bureau du développement et des relations avec les diplômés de l’UdeM;
René Desabrais, directeur régional de l’est du Canada – Tremco, Division Toiture et enveloppe du bâtiment;
Erik Olsen, conférencier, ingénieur climatique - Transsolar Inc.;
Daniel Pearl, professeur et organisateur des conférences B.E.S.T. ;
Jacques Lachapelle, directeur – École d’architecture de l’UdeM.

Chaque conférence B.E.S.T. sera suivie d’un cocktail, une occasion de dialogue entre l’École et le milieu professionnel. Les conférences sont gratuites et s'adressent aux étudiants comme aux professionnels de l’aménagement et peuvent être admissibles à titre de formation continue auprès de l’Ordre des architectes du Québec.

Les places sont limitées.
Inscription

Les autres conférences B.E.S.T. à mettre à votre agenda en 2015-2016 :

Mardi 10 novembre 2015 à 17h30 : Bruno Rollet, architecte (Paris) Interventions poétiques dans un paysage social et savoir-faire

Mardi 22 mars 2016 à 17h30 : Ted Kesik, professeur (Toronto) Meilleure science du bâtiment / better building science (en anglais)

Pour plus de détails sur le Fonds Tremco.

Conférence BEST (bâtiment, écologie, science et technologie) avec Jean-Marc Weill, architecte et ingénieur
Consulté 1592 fois

Modifier