à 
Prix: Entrée libre et webdiffusion simultanée via la page d'accueil du site web de l'IRSPUM
Salle 3165
7101, avenue du Parc
Montréal (QC) Canada  H3N 1X9

La dengue et la fièvre Chikungunya sont toutes deux des maladies virales transmises par des moustiques Aedes et constituent un défi majeur en santé publique dans les tropiques. Ces deux maladies sont en pleine recrudescence dû notamment au déplacement rapides des personnes infectées par le virus et par l’expansion des moustiques vecteurs. Tant qu’il n’y aura pas de traitements préventifs et thérapeutiques spécifiques disponibles, la lutte intégrée contre les vecteurs est la solution de contrôle la plus durable. Les recherches qui ont été subventionnées par le Centre de recherche pour le développement international (CRDI) en Amérique Latine démontrent qu’une approche intégrée pour le contrôle de la dengue – en se concentrant sur les facteurs écologiques, biologiques et sociaux – peut réduire les densités de vecteurs tout en aidant les communautés à moins s’exposer au risque de transmission. La priorité est de renforcer et de déployer à grande échelle cette approche systémique en impliquant les communautés dans le contrôle de la dengue et de la fièvre Chikungunya dans les milieux urbains de l’Amérique Latine, où ces deux maladies sont maintenant présentes. La mobilisation de la communauté contre les vecteurs Aedes fondée sur des données probantes devrait être considérée comme une stratégie intégrée combinant les nouveaux vaccins et les technologies innovantes de lutte antivectorielle telle que l’utilisation de moustiques infectés par Wolbachia ou génétiquement modifiés.

Conférencier

Thierry Baldet détient un doctorat de l’Université de Montpellier, France, et a plus de 20 ans d’expérience en recherche, contrôle et surveillance des maladies à transmission vectorielle. Avant de joindre le CRDI à titre de spécialiste principal pour le programme Agriculture et environnement, il a travaillé avec l’Institut de recherche pour le développement (IRD) et le Cirad, deux établissements scientifiques français dédiés a la recherche pour le développement dans les pays tropicaux. Il a conduit des recherches sur les maladies à transmission vectorielle, il a également offert son expertise à plusieurs organisations, en plus de faire de la formation. Il a vécu et travaillé dans plusieurs pays d’Afrique, y compris le Bénin, où il a aidé à développer et à coordonner la première maîtrise internationale en entomologie médicale et vétérinaire.

Approche communautaire à la lutte contre la dengue en Amérique Latine
Consulté 190 fois

Modifier