à 

Information et billets

Prix: Adultes : 25$ / 60 Ans et + :21$ / Étudiants : 15$
3200, rue Jean-Brillant
Montréal (QC) Canada

Les années 1960 correspondent au Québec à une phase de changement profond du travail des enseignants en milieu scolaire : leurs classes se démocratisent et s’ouvrent désormais aux enfants de toutes les couches sociales, leur formation est transférée à l’université, leurs conditions de travail s’améliorent de manière importante, de nouvelles idéologiques et pratiques pédagogiques se mettent en place, un syndicalisme de combat s’impose devant un État éducateur et centralisateur issu de la réforme Parent. Cinquante ans plus tard, que reste-t-il des idéaux qui caractérisaient cette phase de changement? Comment la profession enseignante a-t-elle évolué depuis ce temps? Quelle est désormais sa place, non seulement au sein de l’école, mais aussi du Québec contemporain?

Maurice Tardif, professeur titulaire à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal, se consacre depuis 30 ans à l’étude du travail du personnel scolaire et à l’évolution de la profession enseignante. Il a publié l’ouvrage synthèse La condition enseignante au Québec du XIXe au XXIe siècle (Presses de l’Université Laval, 2013). Il a obtenu en 2008 le prix Marcel-Vincent de l’Association canadienne-française pour l’avancement des sciences (ACFAS) pour sa contribution au développement des sciences sociales. Il est membre de la Société royale du Canada et de l’Académie des sciences sociales.

L’évolution de la profession enseignante depuis la Révolution tranquille : continuités et ruptures - ANNULÉ
Consulté 441 fois

Modifier