Débute à 
Prix: Entrée libre
Amphithéâtre 1120
2940, chemin de la Côte-Sainte-Catherine
Montréal (QC) Canada  H3S 2H4

Pour sa 11e table ronde, la Chaire de Recherche du Canada en patrimoine bâti de l'Université de Montréal a invité Mechtild Rössler à prononcer la conférence d'ouverture sur un thème tristement d'actualité celui de la destruction délibérée des sites classés par le patrimoine mondial.

Au cours de la deuxième décennie du 21e siècle, les sites patrimoniaux font face à une augmentation sans précédent de destruction délibérée par des terroristes et des extrémistes. En 2001, l'assaut par les talibans sur les imposantes statues à l’effigie des Bouddhas à Bamiyan en Afghanistan était prémonitoire. L’an 2012 marque un changement de paradigme de la destruction des sites du patrimoine culturel emblématiques du monde. Parmi les exemples de ce changement, on compte la destruction de seize mausolées à Tombouctou, au Mali, ainsi que des parties de sites du patrimoine mondial au Yémen, en Irak et en Syrie, notamment la ville antique de Palmyre et la Grande Mosquée à Alep. Dr. Rössler présentera un éventail des réponses de l’UNESCO à cette situation sans précédent, allant de la condamnation par la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, à une poursuite à la Cour pénale internationale intentée par l’UNESCO pour des crimes de guerre.

Madame Rössler est directrice de la division du patrimoine et du centre du patrimoine mondial de l’UNESCO. Elle a publié et co-rédigé 13 ouvrages et plus de 100 articles, y compris « Many voices, one vision: the early history of the World Heritage Convention » (avec Christina Cameron, 2013). 

La table ronde se poursuivra du 9 au 11 mars 2016 sous le titre De la conservation à la reconstruction : L’influence du patrimoine mondial sur la théorie et la pratique / From conservation to reconstruction: how World Heritage is changing theory and practice.

 

Le patrimoine mondial menacé par des terroristes et la réponse de l’UNESCO
Consulté 400 fois

Modifier