à 
Prix: Entrée libre et webdiffusion simultanée via la page d'accueil du site web de l'IRSPUM
Salle 3165-2
7101, avenue du Parc
Montréal (QC) Canada  H3N 1X9

Séminaire de l'IRSPUM

Titre du séminaire

Examiner l’efficacité des moustiquaires pour lutter contre le paludisme en Ouganda

De grosses sommes d'argent sont investies dans les programmes de lutte contre le paludisme. On estime qu’en 2014, 2,5 milliards $ ont été dépensés. En Ouganda en 2013-14, 23 millions de moustiquaires imprégnées d'insecticide longue durée (MILD) étaient distribuées. Les MILD ont démontré leur efficacité dans un environnement contrôlé, mais leur impact dans un programme de lutte contre le paludisme est incertain. Nous avons examiné si la campagne nationale de 2013-14 a eu un effet sur le fardeau du paludisme en Ouganda. Dans cette présentation, nous décrirons l’étude et les analyses que nous avons effectuées. Nous commenterons ensuite les résultats surprenants obtenus.

Conférencières

Kate Zinszer, stagiaire postdoctorale, Harvard Medical School

Kate Zinszer est chercheuse postdoctorale, travaillant au sein de l'équipe de HealthMap au Boston Children’s Hospital. En janvier 2017, elle sera nommée professeure adjointe dans le programme de santé mondiale à l’ESPUM. Au cours de sa carrière en santé publique, elle a travaillé avec l’Agence de santé publique du Canada ainsi qu’au Vancouver Coastal Health Authority. Mme Zinszer a complété son doctorat en épidémiologie à l’Université McGill, au sein de l’équipe de David Buckeridge. L'objectif principal de ses travaux de recherche est d’explorer les facteurs influençant l'émergence des maladies infectieuses incluant les interventions de santé publique et les changements climatiques.

Examiner l’efficacité des moustiquaires pour lutter contre le paludisme en Ouganda
Consulté 238 fois

Modifier