Débute à 

Information et billets

Prix: Gratuit
chez vous
Partout

Audrey Canalès

Ph.D.
Chercheure indépendante et traductrice
Université McGill

Est-il possible d’étudier la création artistique d’un point de vue traductologique en décalant son regard pour tenir compte de phénomènes et de résultats non linguistiques? On peut, pour ce faire, observer comment les créateurs incarnent la traduction, et comment le corps en performance devient « lieu d’inscription culturelle[1] » (Marinetti 2018). Certains artistes nous tendent des passerelles et détaillent leurs approches traductionnelles et adaptationnelles qui nous permettent de « voir » dans leurs processus et leurs résultats créatifs des « traductions performatives » de leurs univers poétiques ou de leurs identités (Canalès 2021). Leurs traductions s’inscrivent dans de vastes « systèmes de réalités[2] » (Torop 2019), nourris de relations « dynamiques et continues[3] »  (Stecconi 2010), que je qualifie de « textes infinis » (Canalès 2021).

À l’occasion de la conférence midi, je prendrai pour exemple le cas de la chanteuse et compositrice canadienne Leslie Feist, qui détaille, dans un documentaire filmé intitulé Look at What the Light Did Now (Seck et Feist 2011), le parcours des chansons de l’album The Reminder (Feist 2007) dans de tels univers textuels, qui comprennent des traductions en chorégraphie, en photographie, en clips vidéo et en performances intermédia, sur scène, au rythme des concerts.

Je montrerai comment un regard complexe (Morin [1986] 2008) sur ces boucles d’interaction traductionnelles (Marais et Meylaerts 2019) permet de repenser la notion de texte, d’agent de traduction et de remettre productivement en question les notions de traduction et d’adaptation.

Bibliographie

Canalès, Audrey. 2020. « Transmedia, Translation and Adaptation Studies: Parallel Universes or Complex System? »; TTR : Traduction, Terminologie, Rédaction (Translation and Adaptation, a Sensible Union).

Canalès, Audrey. 2021. « Performative translation and Identity. From Poetics to Politics »; In Translation and Interpreting Practice Revisited: Situatedness and Performativity, éds. Raquel Pacheco and Marie-France Guénette. Antwerp: Leuven University Press.

Feist. 2007. The Reminder. Arts &  Crafts, Cherrytree, Interscope, Polydor.

Marais, Kobus, and Reine Meylaerts. 2019. Complexity Thinking in Translation Studies. Methodological Considerations, 1st Edition. Edited by Roy Youdale. 1 ed, Routledge Advances in Translation and Interpreting Studies: Routledge

Marinetti, Cristina. 2018. 'Theatre as a 'translation zone': multilingualism, identity and the performing body in the work of Teatro delle Albe (ORCA edition).' Translator: Studies in Intercultural Communication 24(2): 128–146.

Morin, Edgar. [1986]2008. La Méthode–Tome 3 : La Connaissance de la Connaissance. Paris: Éditions du Seuil (Édition Kindle).

Seck, Anthony, and Feist. 2010. Look at What the Light Did Now. DVD + Bonus CD. Polydor.

Stecconi, Ubaldo. 2010. « What happens if we think that translating is a wave? ». Translation Studies 3 (1):47–60.

Torop, Peeter. 2019. « The textual issues of meaning-making in theatre and film: a semiotic introduction ». Cognition, communication, discourse 2019 (19):20-8.

[1] Ma traduction

[2] Ma traduction

[3] Ma traduction

Audrey Canalès - Traduction performative et textes infinis : Leslie Feist et ses Adapters