à 
A3521.1
1375, avenue Thérèse-Lavoie-Roux
Montréal (QC) Canada

Après plus de deux décennies de développement, le télescope spatial James Webb fut finalement lancé le jour de Noël 2021 dans une trajectoire presque parfaite vers sa destination finale au deuxième point de Lagrange, 1.5 million de km de la Terre. Son déploiement complexe fut sans faille de même que la période de six mois de mise en service qui a suivi pour caractériser les performances du télescope et de ses quatre instruments dont l’un de fabrication canadienne. Webb fonctionne tel qu’attendu voire même mieux. Ses premières images et données spectroscopiques de démonstration sont spectaculaires et ont fait le tour de planète cet été. Je ferai un bref survol de la mission Webb en présentant les performances du télescope de même que quelques résultats sur les galaxies lointaines et la caractérisation atmosphérique d’exoplanètes.

Les premiers résultats du télescope spatial James Webb - René Doyon (UdeM)